Poisson d’or Nisai 2013 jour 1

Samedi :
 
Nous sommes bien arrivés sur place après un peu plus de 28 heures de trajet au total(2 vols et 2 trajets en train).

Nous voici en pleine forme et d’attaque pour après notre première bonne nuit de sommeil au Japon.


Après avoir été agréablement surpris hier par le très beau temps et la chaleur,

aujourd’hui, c’est une autre histoire, il pleut des cordes…


Tout d’abord nous passons chez Kunyasu un de nos éleveurs favoris,il y a déjà des poissons mais il y a aussi encore plusieurs bassins vides, il nous annonce qu’il doit faire une récolte de Nisais demain, après un premier coup d’oeil nous décidons donc de repasser demain dès qu’il aura apporté les Kois d’un étang afin d’y être dans les premiers afin d’avoir le tout premier choix.
Ensuite nous visitons un éleveur spécialisé en Doitsu: Hide Massa, nous avons de la chance car  nous sommes sur place au moment ou il rentre avec le camion transportant les Koi qui arrivent directement de l’étang.; Nous y trouvons de très beaux Doitsu Kohaku et aussi de très beaux Ginrin Chagoi.
IMG_7517IMG_7529IMG_7504
Ensuite nous partons chez Shinoda toujours à la recherche de beaux Doitsu, nous ne sommes pas décus nous y trouvons quelques beaux Doitsu Kohaku, Doitsu Sanke, Ginrin Showa et quelques Hi Utsuri le tout pour un budget très abordable photos
IMG_7622
IMG_7618
IMG_7613
IMG_7615
IMG_7604
IMG_7601
IMG_7597
IMG_7591
IMG_7588
Shinoda nous informe aussi qu’il va rentrer les Sansais(KOis de 3 ans) plus tard cette semaine, nul doute donc que nous repasserons un peu plus tard pour de plus grands sujets en Doitsu.
Voilà la journée se termine comme elle l’a commencé: sous la pluie mais cela ne nous enlève pas le sentiment d’avoir passé une bonne journée riche en beaux Kois… A demain pour la suite
David et Olivier en direct du Japon.

Couleur de Niigata Jour 8, mardi 27 novembre.

Dernière journée de hunting à Niigata.

Nos achats étant quasiment bouclés,
la pression désormais retombée,
c’est en roue-libre que nous avons vécu les dernières heures de ce séjour.

Nos débutons notre journée sous la grêle, et les sommets alentours sont couvert d’une fine couche de neige.

IMG 9631

Avec cette météo hivernale qui s’installe, les tanoukis de la montagne doivent commencer leur hibernation,,, ils ne sont pas les seuls !

IMG 9635

Sur les routes, les services de voirie sont en plein boum.
Les petits bonhomes casqués contrôlent et remettent en service tous les systèmes d’aspersion servant à faire fondre la neige sur les chaussées au fur et à mesure qu’elle tombe.

IMG 9637

Le Japon est définitivement un pays à part. Les zones de travaux sont à elles seules un défi à notre culture !
Chaque chantier, même minime, emploie plusieurs agents pour faire la signalisation, la circulation, la sécurité, etc.
Même s’il est vrai, qu’ils sont bien aidés par des animaux spécialement dressés pour ces tâches.

IMG 9639

Passons aux choses sérieuses !
Premier “client” de la journée : Takahashi.
Célèbre pour ses showas et ses shusuis, il élève aussi quelques benikumonryu, kumonryu, matsukawabake, sanke, doitsu sanke, kohaku, plus quelques autres variétés secondaires.

IMG 9643

Je sélectionne chez ce breeder les deux boites de nisaïs ci-dessous.

D’abord quelques très jolis nisaïs showas.

IMG 9648

Puis ces nisaïs de belle taille ci-dessous.

IMG 9652

Plus beaucoup de choix, quasiment plus aucun sansaï à vendre, nos achats chez Takahashi s’arrêtent là.

Je profite toutefois de notre déplacement pour prendre un maximum d’informations sur les tosaïs que nous lui achèterons dans 3 mois.

IMG 9659

IMG 9663

IMG 9673

Showa, ginrin showa, doitsu sanke, kohaku, et beni kumonryu, sont les variétés de ce breeder que nous proposerons dans les magasins Couleurs de Niigata au printemps prochain.

Puis retour vers Ojiya pour la pause du déjeuner.

IMG 9675

En début d’après-midi nous passons chez Izumiya, le spécialiste des yamabukis.

Izumiya est un passionné de taureau de combat.
Nous passons par l’étable faire quelques clichés, avant de filer voir ses koïs.

IMG 9679

La serre, et les installations sont vraiment un modèle du genre.
Grands bassins, filtres surdimensionnés, propreté exemplaire, eau parfaitement limpide, et super-jumbos dans certains bassins,,, chez Izumiya ça respire le sérieux !

IMG 9691

IMG 9695

De nombreux koïs en vente dépassent les 80 cm.

IMG 9700

Ci-dessus un maruten sanke on ne peux plus singulier. Beni à droite et sumi à gauche !

Je prends finalement un très beau mâle goshiki sansaï, au beni éclatant et au pattern agréable.

IMG 9705

Encore quelques clichés de l’équipe qui prépare une expédition, puis nous partons.

IMG 9713

IMG 9726

IMG 9728

IMG 9730

Non sans immortaliser cette visite par une petite photo de groupe.

IMG 9715

Et voilà, l’après-midi touche déjà à sa fin.

Nous disons au revoir aux montagnes d’Ojiya, et passons acheter quelques “souvenirs” chez le très achalandé Miyacoya.

IMG 9733

Demain nous prendrons le train pour retourner vers l’aéroport de Tokyo Narita.

IMG 9719

Cette photo ci-dessus, symbolise à elle seule cette semaine passée dans les montagnes de Niigata.

Belle équipe,
bonne humeur,
et bon boulot,
car accompagnés d’un TOP guide : Matcho !

Je les remercie tous très chaleureusemement, de nous avoir fait confiance, en nous choisissant pour leur voyage de baptême au pays du Nishikigoï.

 

Les magasins Couleurs de Niigata et moi même, vous remercions, de nous avoir suivi durant cette semaine de hunting en direct du Japon.

A bientôt dans nos magasins, pour nos toutes prochaines portes ouvertes. ( Les dates sont ici )

Couleur de Niigata Jour 7, lundi 26 novembre.

Bonjour à tous.
Notre voyage “hobbyistes automne 2012” est déjà bien entamé, encore demain mardi, puis mercredi ce sera le retour vers Tokyo.

Plusieurs éleveurs intéressants étaient absents ces derniers jours pour cause de koï-show à Tokyo.
De retour aujourd’hui, nous avons enfin pu les visiter.

Première étape : Otsuka.

IMG 9535

Il éleve de nombreuses variétés, dont certaines très particulières.

Je vous laisse mettre des noms sur un maximum d’entre elles.

Les réponses sont plus bas !

IMG 9532

IMG 9533

IMG 9536

IMG 9541

Vous pouvez voir ci-dessus, par ordre d’apparition :

hi-asagi, asagi, cha-utsuri, chagoï, karashigoï, tancho-goshiki, ginrin chagoï, ki-utsuri, shiro-ochiba, kage-shiro-utsuri, goshiki, kage-showa, kohaku, ginrin-ochiba, doitsu-sanke, showa, showa-goshiki, et sanke pour finir…je pense avoir fait le tour…j’espère que vous avez fait un joli score ?!?

Comme vous pouvez le voir, Otsuka, élève des variétés rares et variées.
Tel ci-dessous, ce nisaï showa-goshiki de 35 cm environ.

IMG 9543

Voici la même variété, mais en sansaï. Il est un peu plus “fini”.
Malheureusement, ce type de koï rare, devient du coup “impayable” !!!

IMG 9550

Nous laissons la ferme Ostuka sans rien acheter, et partons chez Sakazume.

IMG 9547

Vous savez déjà quelle variété phare produit Sakazume j’en suis sur.

IMG 9563

Il s’agit en effet de koromo.

Mais il produit aussi des yamatonishiki, kikusui, yamabuki, shiro-utsuri, plus quelques autres variétés.

IMG 9564

La famille koromo, regroupe principalement les aï-goromo, budo-goromo et sumi-goromo.

IMG 9565

Après m’être renseigné sur les stocks de tosaïs pour la prochaine saison printannière, je sélectionne deux koïs.

IMG 9574

Ce superbe budo-goromo show-class ci-dessus, et ce magnifique kumonryu show-class lui aussi, ci-dessous.

IMG 9575

IMG 9576

Dernière photo des tosaïs koromos désormais commandés pour le printemps, et nous filons.

IMG 9582

Nishi Koï Farm.

IMG 9590

Je ne sélectionne ici qu’une petite boite de 4 nisaïs, car les stocks ont bien diminués.

IMG 9593

Un ochiba, un kage-ki-utsuri ( prononcer kagué ), un ginrin showa, et un ginrin ki-utsuri. Ils mesurent autour de 40 cm.

IMG 9594

Après notre pause de la mi-journée nous rendons visite à Hoshikin le célèbre breeder de kohaku.

IMG 9596

Les kohakus de Hoshikin sont très intéressants, de grande taille et de haute qualité.

Malheureusement, il n’y a plus aucun mâle. C’est le dernier koï que recherche encore Hugues.

Tant pis ! Nous remercions et saluons le breeder. Nous repasserons forcément ici dans le futur.

IMG 9597

Christine et Jean-Pierre, ainsi que Christine et Gilles ne l’ont pas encore visitée, du coup nous terminons la journée chez l’incontournable Daïnichi Koï Farm.

IMG 9600

Beaucoup de stock, et aucun koï de qualité intermédiaire. Que du top !

Le kohaku mâle que recherche Hugues est peut être dans les parages.

IMG 9599

Dans un bassin, nagent tous les mâles de deux ans, préalablement séparés des femelles.

IMG 9601

Après avoir pêché 3 nisaïs jumbos, demandé des conseil à Matcho, bien réfléchi, nous demandons le prix de ces merveilles.

Hugues arrête son choix sur le kohaku ci-dessous.

IMG 9602

Et pour ne pas laisser voyager ce joli garçon seul en cabine, nous lui choisissons 2 compagnons de voyage.

IMG 9603

Cet impressionnant classic showa de 60 cm ci-dessus, et ce kindaï showa ci-dessous plein de personnalité.

IMG 9604

Nous flanons encore quelques instant dans les allées de la Daïnichi Koï Farm.

IMG 9605

Les bassins sont bien salés !

Le sel est en effet très utilisé dans les koï-house par les éleveurs, quand ils “rentrent” leurs koïs des mud-ponds, durant les premières semaines d’acclimatation.

IMG 9606

Comme il nous reste quelques minutes de jour, nous allons visiter le Ojiya Koï Museum tout proche.

IMG 9607

Ce musée n’est pas très grand, mais le jardin attenant est magnifique, et le bassin intérieur central vaut le coup d’oeil.

IMG 9613

IMG 9614

Des payasagistes installent des protections contre la neige sur les tous les niwakis du jardin.

IMG 9616

IMG 9624

Ce soir, vent, averses, froid, sur Ojiya. La neige ne devrait plus beaucoup tarder !

A demain, pour notre dernier jour à Ojiya-shi Niigata-ken.

Kim’s koi 18 et 19 octobre: des journées parfaites


Après une journée sans rapport, nous revoilà avec notre dose quotidienne de koi!

La récolte bat son plein: dans la matinée la plupart des éleveurs partent dans la montagne pour récolter. Quelque temps après, on voit descendre les  camions, avec leur chargement clapotant en route vers les serres pour y décharger leur cargaison précieuse.

Et, l’équipe de Kim’s Koi est à l’appel pour sélectionner le premier choix pour nos clients. Dans le passé il y avait le A -team , maintenant il ya le K-team J

Tout en n’oubliant pas les variétés traditionnelles, nous sommes en même temps toujours à la recherche de koi particuliers, moins communs. Aujourd’hui cette mission est vraiment réussie.

Un scoop : j’ai acheté pour la première fois un ki utsuri. Il est vrai que nous rencontrons cette variété fréquemment, mais, avouons-le, ces poissons ne sont , dans la grande majorité,  pas jolis et d’une moindre qualité.

Le ki utsuri qui a retenu mon attention, venait d’être récolté. Il s’agit d’un sansai femelle et Otsuka ne pouvait s’empêcher de jurer quand je lui disais que je tenais à l’acheter. On arrive ensuite à un accord pour un sansai akame ( yeux rouges) kigoi,  un ”showclass” doitsu sanke, un  ki utsuri -entamant un peu  moins nos finances- et un goshiki showa  tout-à-fait particulier (un candidat au titre de  most unique koi) .

A la  Hiroi-koifarm on est aussi en pleine récolte de nouveaux nisai. Leurs nisai peuvent être qualifiés de “plutôt costauds”, avec une taille moyenne d’environ  45cm!

Dans le bac avec leurs nisai de meilleure qualité, nous sélectionnons 1 ginrin goshiki, 1 goshiki, 1 showa et 1 ginrin showa , au joli ginrin et au motif unique. Toutes des exemplaires femelles!

Finalement, nous y sélectionnons un nidan  ginrin goshiki mâle.

En vraie finale, nous montons, au sens littéral et figuré, dans la montagne, voire les nues.  Yagenji a récolté ce jour même des  yonsai ( 4 ans). Tout comme l’année passée, on y voit de splendides ginrin yamabuki.  Nous sélectionnons les trois meilleurs, au super body et au fukurin prononcé, d’environ 65cm. Choisir n’est pas facile, même difficile, très difficile, pour ne pas dire, impossible: donc tous en route vers Kim’s J

Mais ce n’est pas encore fini : un  yondan kohaku nous tape, ainsi que notre guide Matcho, né, nourri et éduqué dans le monde koi,  à l’oeil. Matcho nous explique que ces koi possèdent un beni intéressant et qu’ils sont toujours en plein développement.

Le prix en est élevé, mais correct: encore un ticket pour la Belgique!

Je sais, on est un peu dingue, mais ça ne fait pas encore mal!

Mata ashita!

Kim’s Koi: Nisai female showa from Kim Cloet on Vimeo.

Kim’s Koi: nisai female gsohiki from Kim Cloet on Vimeo.

Kim’s Koi: nisai, female ginrin showa from Kim Cloet on Vimeo.

Kim et Danny

 

Normandie koi jour 4 au Japon

Bonjour à tous
Nous démarrons la journée par un éleveur dans la vallée de isaga :chez MARUSEI KOI FARM.

DSCF3537.JPG

 

DSCF3538.JPG

Ils sont partis en pêche ,nous jetons notre coup d’oeil dans les bassins ,puis nous partons en direction de la farm de l’éléveur NISHI avec le quel nous avions rendez-vous ,car il venait de faire une pêche.
Après un magnifique coup de filet très prometteur, nous commençons notre sélection de nisai et toujours dans le même état d’èsprit entre collègue.L’enttente entre julien de L’OASIS ,de tonny DE LA PISCICULTURE LA CROISIERE et biensur benoit et david de NORMANDIE KOI se passe dans des conditions vraiment des plus conviviale .

DSCF3546.JPG

 

DSCF3548.JPG

Nous vous laissons découvrir un premier bolw hi utsuri,goromo,beni goi … en nisai de taille vraiment supprenante .A vous faire rever

DSCF3550.JPG

Après une premiere négociation très spectaculaire (et très bonne pour vous) ,nous reprenons la voiture en direction de son deuxieme site dans une magnifique vallée et là,quelle supprise!

DSCN3545.JPG

Et bien oui ,nous craquons encore devant ces magnifique koi avec des paternes, des bodys et des varietées originales.La sélection faite par NORMANDIE KOI surprend même tony.CRAQUER COMME NOUS,ACHETEZ LES.

DSCF3570.JPG

Vraiment superbe pour ce beni shusui,ce hi shusui et ce maruten showa en sansai de plus de 50 cm.

DSCF3577.JPG

 

DSCF3580.JPG

Tous aussi spectaculaire pour ce showa et ce yamabiki d’une variétée très spécialeet toujours en sansai
Nous avons très bien sympatisé et rigoleré sur la négociation des prix (ce qui devrait vous faire plaisir)

DSCF3566.JPGL’après midi nous partons revoir la farm de yagenji, car il nous avait donner aussi rdv pour une nouvelle de sélection de koi fraichement péchées.
DSCF3583.JPG
Nous faisons une premiere sélection avec un bolw constitué de hi utsuri,karachigoi ,showa et shiro en nisai avec vraiment un body parfait pour ce prix.
DSCF3585.JPG
Nous décidons de refaire un deuxieme bolw pour encore agrandir notre cheptel et répondre à une demande importante dans cette catégorie de prix.
Celui ci est constitué de hi utsuri,doitsu sanke,tancho showa et d’un kujaku.
DSCF3590.JPG
Après cette pêche de nisai , nous cracquons UN NOUVELLE FOIS DE PLUS pour deux sansai de 60cm et+
DSCN3576.JPG
super kujaku et attention les yeux avec ce showa
DSCN3579.JPG
Et nous finissons par compléter un bolw de 3 nisais en hi kikusui, benigoi et une une ginrin benigoi
Le hi kikusui devrait surement plaire pour greg 49
DSCN3588.JPG
DSCN3594.JPG
NORMANDIE KOI vous souhaite un bon regard et nous vous donnons rdv demain (la nuit sera encore courte,il est 1 heure 47)

21 octobre 2011 L’Oasis au Japon

Bonsoir à vous, Aujourd’hui une belle et longue journée remplie de koï nous attend, le soleil est pour ça part présent. Pourtant elle a mis du temps a se lancer (plein du véhicule, café, …) à 11H30 nous n’avions pas vu le nez d’un koï. Mais bon comme dit le dicton : “rien ne sert de courir, il faut arriver à point” Première visite nous filons à la ferme Yagenji où nous ne sommes jamais déçu de la qualité et du sérieux de la maison. Sur la route, nous passons par le ……. Yamakoshi, un paysage que l’on ne se lasse pas de voir, revoir et rerevoir chaque année. Nous voilà chez Yagenji. Les 2 frères sont en pêche dans la montagne, nous jetons un œil dans les bassins pour prendre la température du moment car il parait qu’il y a plein de beau koï partout cette année ??? c’est pas faut ! Après avoir vu nous partons chez Nishi qui n’est pas là non plus. Après un coup de téléphone nous repasserons lundi. Serre de Nishi San Sur la route nous apercevons Toshio SAKAÏ et son équipe qui sélectionne des koïs pour une action prévue ce dimanche. Nous les laissons travailler tranquillement pour nous rendre chez Izumiya Un petit tour rapide, personne, à part ces charmantes petites bêtes de concours. Charmant non ! Mais nous ne sommes pas là pour ça ! Ah, pas une touche pour le moment, où pouvons nous aller ? Essayons chez Hiroï Kuniyasu. Bingo ils sont là, nous allons enfin mouiller de l’épuisette. Que de bons souvenirs me reviennent, partagés avec quelques clients il y a 2 ans. N’est-ce pas Christelle San, Sébastien San, Michel San, Daniel San, spéciale dédicace à vous quatre. Allez on se lance, un, deux, trois, bientôt 2 bowl sont remplis de Nisaïs. Un aperçu de la pré sélection Le choix est dur, compliqué car là il y a des morceaux : body, pattern, fucarin, ginrin, doitsu ,… Voici ma sélection, je vous laisse admirer : Un très beau Doitsu Showa, Ginrin kohaku et 3 Ginrin Showa de 2 ans pour une taille de +/- 50 cm. Une fois les photos faites, nous décidons de retourner sur Ojiya chercher quelques sandwichs pour midi, mais sur le chemin de la descente nous faisons un stop chez Shinoda très réputé pour ses Doitsu et Ginrin Showa. Voici le maître des lieux Très comptant de nous revoir nous ne perdons pas un instant pour boire un excellent jus d’orange bien frais sorti du frigo car dans la serre c’est la fournaise. Hop, en quelques minutes c’est plusieurs nisaïs de pré sélectionnés, les voici. Et maintenant la sélection finale : Les 8 nisaïs de 35/40 cm sont des Doitsu Sanke et Doitsu Kohaku avec une qualité vraiment intéressante qui a progressé depuis l’an passé. Mais dans le bassin des Sansaïs nagent de jolies spécimens, tiens tiens tiens quelque chose qui est remarquable … Un magnifique Ginrin Showa Show Class de 3 ans pour +/- 55cm, avec tous ce qu’il faut : un ginrin parfait, un pattern particulier et du motoguro, quel classe non ? Fini pour Shinoda, retour chez Yagenji qui normalement nous attendent pour nous pêcher quelques Koïs. Les 3 photos suivantes sont des Koïs misent de côté, elles sont encore à vendre mais sûrement pas pour longtemps. Si ça vous tente faites moi signe Yamabuki de 4 ans pour +/- 80 cm prix entre 14000 et 16000 €(?) Ginrin Kohaku de 3 ans pour 58 cm entre 10000 et 12000 €(?) Et pour finir un Ginrin Sanke de 70cm environ 25000 et 27000 €(?) Je vous laisse apprécier quelques minutes, prenez votre temps. Reprenons notre sélection avec 2 koïs intéressants pour leur rapport qualité/taille/prix un kohaku Sansaï d’environ 71 cm issue du croisement d’une femelle Chagoï et d’un mâle Kohaku : quel body ! et ce Sanke Sansaï de 60 cm : joli koï n’est-ce pas ? pour finir pour aujourd’hui chez Yagenji, nous allons faire une sélection de nisaïs dans un grand bassin bien chargé, les voici les même 4 de plus mes coups de cœur sur ces 10 nisaïs de 40/50 cm Un dernier coup d’œil avant de partir Allez on file car la nuit tombe mais la journée n’a pas encore finie, et sur la route nous décidons malgré la nuit de s’arrêter chez Maruju, juste pour voir ses fameux Tancho. Nous sortons finalement 4 nisaïs, je recherche un Ginrin Tancho et un Tancho Les voici : Mais rien ne me botte, je trouve le rapport qualité prix élevé, surtout que ces nisaïs sont quasiment au prix des Sansaïs que nous vendions l’année dernière. Je laisse Tony et Michel discuter avec l’éleveur, je sort regarder le couché de soleil Après un instant je retourne dans la serre et regarde par hasard dans un autre bac que nous croyons déjà vendu, mais non, ces koïs sont disponible mais plus cher que les premiers et d’une qualité bien supérieure. Le choix est vite fait, plus cher ? oui, mais plus beau. Les voici Regardez si c’est pas beau, un Ginrin Tancho et un Tancho avec des jolis ronds bien rouge et bien rond… Voilà c’est la fin de la journée. Nous rentrons à l’hôtel pour faire un débrif à chaud. Demain nous avons un gros programme de prévu, bonne soirée et j’espère vous faire faire de beau rêves pleins de Koï. Julien

Voyage au Japon octobre 2011, jour 7 Kim’s Koi

20 octobre 2011

Arrivée des trois mousquetaires
Nos trois nouveaux hôtes sotn arrivés aujourd’hui. Nous les guiderons dans les jours à venir, à travers Niigata et ses nombreux éleveurs.

Entretemps, il nous faudra aussi aller à la recherche de koi de qualité pour notre propre compte: une des tâches principales sera de poursuivre la composition de notre “nouvelle” collection. Il reste donc encore du pian sur la planche.
Notre première visite nous mène chez Manabu. Au moment de notre arrivée, il est en plein travail de récolte, pour nous une occasion pour profiter du beau temps et admirer le paysage.

Et l’attente en vaut la peine: nous y repérons pas mal de sansai et de yonsai, qui nous plaisent. Nous arrivons à un bon prix!
De robustes shiro utsuri avec un modèle impressionnant, à une taille de plus de 60 cm

  Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Un ginrin shiro bekko de concours d’environ 60cm

Des Gin rin benigoi d’environ 60cm

Ginrin ochiba shigure, au coloris brun prononcé de 60cm+

Doitsu hariwake d’environ 55cm

Doitsu sanke d’environ 55cm

Nous avons encore enregistré un petit film d’un goshiki top, que nous avons acheté l’année passée pour un client. Ce koi est maintenant récolté et le résultat est admirable.
Ce koi participera, fin de ce mois, au Nogyosai, un concours où se confrontent chaque année les nombreux éleveurs de koi professionnels.

Kim’s Koi : Top quality goshiki from Kim Cloet on Vimeo.