Kim’s koi Lundi 21 octobre : Une journée radieuse

Lundi 21 octobre: Une journée radieuse

IMG_9777Contrairement au temps pluvieux d’hier, le soleil brille aujourd’hui.

Nous nous en félicitons, car ce jour un ikéage de Marudo figure à l’agenda.

Il s’agit du meilleur mudpond de Marudo, où les sansai (3 ans) ont poursuivi leur croissance vers yonsai (4 ans). L’étang est situé dans un cadre d’une beauté époustouflante.

Mark Gardner, le “journaliste koi”  de Niigata Nishikigoi (http://www.niigata-nishikigoi.com)   est également présent; quelques-unes des photos du présent rapport, lui sont dues.

IMG_9639MARK2IMG_9640IMG_9647Nos clients co-voyageurs sont impressionnés par ce spectacle de la nature et se disent très heureux de jouir du privilège de pouvoir assister à cet événement dans cet environnement magnifique.

Les koi ont un body impressionnant et sont sortis de l’eau avec beaucoup d’habilité, puis chargés sur le camion par l’équipe de Marudo.

IMG_9659IMG_9674IMG_9688IMG_9709Mark1mark3IMG_9740La caravane koi retourne ensuite à la maison koi des Marudo, où ils sont mesurés et photographiés.

Un koi d’un de nos clients nageait dans cet étang et il se dit très satisfait du résultat obtenu.

Nous rendons aujourd’hui une courte visite à la Sekiguchi koifarm. Cet éleveur est en premier lieu connu pour ses showa et il cultive aussi quelques kohaku.

Nous essayons de nous procurer un nombre de nisai femelles, ce qui n’est pas évident. Nous parvenons tout de même à acheter 4 nisai femelles.

Ce sont toutes encore des tategoi, ce qui peut constituer un  défi pour l’amateur de koi qui aime voir du développement et de la fascination.

1268 nisai tategoi showa femelle, à excellent beni de qualité et du sumi sous-jacent.

1269 autre nisai tategoi, femelle, à dessin beni binaire, avec un sumi sous-jacent aux endroits corrects.

http://vimeo.com/77455392

1266 tategoi showa spécial, acheté par un client co-voyageur.

1272, un autre style de nisai, également intéressant pour l’avenir (nisai et femelle).

Par la suite, nous décidons d’inspecter quelques nisai kohaku. Le parent est originaire de la Maruyama koifarm, ce qui constitue déjà une belle référence.

La qualité du  beni des kohaku est super, le physique est assez allongé et l’expérience nous a appris qu’un nisai de ce type a tout en lui pour évoluer comme il faut et pour se faire un beau body.

Nous nous procurons 2 kohaku femelles “un peu ténues “ et 1 nidan kohaku femelle, au body plus costaud.

Le prix est tout-à-fait correct pour des nisai femelles de ce niveau.

1267 B12711270

IMG_9896

Merci Sekiguchi-san.

En conclusion de la journée, nous avons encore fait quelques belles sélections:

2 ginrin tancho goshiki et un ginrin goshiki d’environ 45-50cm.

Ces nisai vigoureux disposent d’un magnifique ginrin et sont des koi purs, sans les imperfections, qu’on rencontre souvent chez un grand nombre de tancho goshiki.

http://vimeo.com/77388329

12631264IMG_6463IMG_6464

http://vimeo.com/77389260

A demain pour plus de koi!

Kim et Danny

 

 

 

Couleur de Niigata Jour 7, lundi 26 novembre.

Bonjour à tous.
Notre voyage “hobbyistes automne 2012” est déjà bien entamé, encore demain mardi, puis mercredi ce sera le retour vers Tokyo.

Plusieurs éleveurs intéressants étaient absents ces derniers jours pour cause de koï-show à Tokyo.
De retour aujourd’hui, nous avons enfin pu les visiter.

Première étape : Otsuka.

IMG 9535

Il éleve de nombreuses variétés, dont certaines très particulières.

Je vous laisse mettre des noms sur un maximum d’entre elles.

Les réponses sont plus bas !

IMG 9532

IMG 9533

IMG 9536

IMG 9541

Vous pouvez voir ci-dessus, par ordre d’apparition :

hi-asagi, asagi, cha-utsuri, chagoï, karashigoï, tancho-goshiki, ginrin chagoï, ki-utsuri, shiro-ochiba, kage-shiro-utsuri, goshiki, kage-showa, kohaku, ginrin-ochiba, doitsu-sanke, showa, showa-goshiki, et sanke pour finir…je pense avoir fait le tour…j’espère que vous avez fait un joli score ?!?

Comme vous pouvez le voir, Otsuka, élève des variétés rares et variées.
Tel ci-dessous, ce nisaï showa-goshiki de 35 cm environ.

IMG 9543

Voici la même variété, mais en sansaï. Il est un peu plus “fini”.
Malheureusement, ce type de koï rare, devient du coup “impayable” !!!

IMG 9550

Nous laissons la ferme Ostuka sans rien acheter, et partons chez Sakazume.

IMG 9547

Vous savez déjà quelle variété phare produit Sakazume j’en suis sur.

IMG 9563

Il s’agit en effet de koromo.

Mais il produit aussi des yamatonishiki, kikusui, yamabuki, shiro-utsuri, plus quelques autres variétés.

IMG 9564

La famille koromo, regroupe principalement les aï-goromo, budo-goromo et sumi-goromo.

IMG 9565

Après m’être renseigné sur les stocks de tosaïs pour la prochaine saison printannière, je sélectionne deux koïs.

IMG 9574

Ce superbe budo-goromo show-class ci-dessus, et ce magnifique kumonryu show-class lui aussi, ci-dessous.

IMG 9575

IMG 9576

Dernière photo des tosaïs koromos désormais commandés pour le printemps, et nous filons.

IMG 9582

Nishi Koï Farm.

IMG 9590

Je ne sélectionne ici qu’une petite boite de 4 nisaïs, car les stocks ont bien diminués.

IMG 9593

Un ochiba, un kage-ki-utsuri ( prononcer kagué ), un ginrin showa, et un ginrin ki-utsuri. Ils mesurent autour de 40 cm.

IMG 9594

Après notre pause de la mi-journée nous rendons visite à Hoshikin le célèbre breeder de kohaku.

IMG 9596

Les kohakus de Hoshikin sont très intéressants, de grande taille et de haute qualité.

Malheureusement, il n’y a plus aucun mâle. C’est le dernier koï que recherche encore Hugues.

Tant pis ! Nous remercions et saluons le breeder. Nous repasserons forcément ici dans le futur.

IMG 9597

Christine et Jean-Pierre, ainsi que Christine et Gilles ne l’ont pas encore visitée, du coup nous terminons la journée chez l’incontournable Daïnichi Koï Farm.

IMG 9600

Beaucoup de stock, et aucun koï de qualité intermédiaire. Que du top !

Le kohaku mâle que recherche Hugues est peut être dans les parages.

IMG 9599

Dans un bassin, nagent tous les mâles de deux ans, préalablement séparés des femelles.

IMG 9601

Après avoir pêché 3 nisaïs jumbos, demandé des conseil à Matcho, bien réfléchi, nous demandons le prix de ces merveilles.

Hugues arrête son choix sur le kohaku ci-dessous.

IMG 9602

Et pour ne pas laisser voyager ce joli garçon seul en cabine, nous lui choisissons 2 compagnons de voyage.

IMG 9603

Cet impressionnant classic showa de 60 cm ci-dessus, et ce kindaï showa ci-dessous plein de personnalité.

IMG 9604

Nous flanons encore quelques instant dans les allées de la Daïnichi Koï Farm.

IMG 9605

Les bassins sont bien salés !

Le sel est en effet très utilisé dans les koï-house par les éleveurs, quand ils “rentrent” leurs koïs des mud-ponds, durant les premières semaines d’acclimatation.

IMG 9606

Comme il nous reste quelques minutes de jour, nous allons visiter le Ojiya Koï Museum tout proche.

IMG 9607

Ce musée n’est pas très grand, mais le jardin attenant est magnifique, et le bassin intérieur central vaut le coup d’oeil.

IMG 9613

IMG 9614

Des payasagistes installent des protections contre la neige sur les tous les niwakis du jardin.

IMG 9616

IMG 9624

Ce soir, vent, averses, froid, sur Ojiya. La neige ne devrait plus beaucoup tarder !

A demain, pour notre dernier jour à Ojiya-shi Niigata-ken.

23 octobre 2011 L’Oasis au Japon

Bonjour à tous et bienvenue

Le temps est ce matin nuageux et légèrement pluvieux. Après le déj, rassemblement dans le hall de l’hôtel pour 8H30 avec Michel. Départ effectif 9H00, le temps que tout le monde soit réveillé…

Direction chez Igarashi Seiki, qui n’est plus au Koï Show, donc disponible pour nous recevoir. Après 20 minutes de voiture nous arrivons sous la pluie.

L’accueil est très sympa, le maître des lieux nous montre les prix que ses koï ont remportés ce week-end.

Un petit tour du cheptel et une fois les prix en tête de chaque bassin nous commençons la pêche.

Ce que nous recherchons ce sont des yamabuki_ogon, Igarashi San produit de superbes koï de cette variété. Nous décidons de pêcher tout le bac afin de sélectionner les femelles et les meilleurs du lot. Au final, avec l’aide de Michel et Tony nous sortons une trentaine de Yamabuki.

J’en prends 4 seulement et je compléterai avec 4 Ochiba_Shigure qui sont aussi une spécialité de l’éleveur. Le choix est difficile, heureusement nous avons poché tous les Koï dans le filet pour faciliter la pêche.

Voici la boite complète :

Dans le bassin il y a de superbe doitsu de différentes variétés, de quoi faire une jolie boite avec des prix raisonnables pour des nisaï de 45cm.

Beau p’tit lot

La rivière qui coule derrière la serre

Puis nous nous intéressons au sansaï (3 ans) avec des Ochiba_shigure, Yamabuki_ogon et un superbe Beni_kikokuryu de 56 cm koï qui sera présenté au Hall Japon de 2012. Le voici en photo :

Nous discutons, questionnons l’éleveur sur les chances d’un tel koï au Show, des conditions d’azukari, …

Nous n’achèterons pas ce magnifique Koï car nous avons encore de nombreux koï a trouver sans faire exploser le budget, il faut savoir être raisonnable.

Après quelques photos souvenir, nous reprenons la route pour nous rendre chez Tsuna San qui nous l’espérons sera présent.

Petite halte chez Suda K, il n’est pas là mais nous jetons un œil dans les bassins de dehors.

Dans certains bacs nagent de petits poissons de quelques millimètres (dont le nom m’a échappé) qui servent de nourriture en aquariophilie.

Nous remontons en voiture pour continuer notre route et arriver chez Tsuna. Il est là,

mais il a de grosses douleurs dans le dos et nous invitent donc à pêcher sans son aide.
En passant hier, nous avions repérer quelques superbes Kin Hi Utsuri, Kujaku, Ginrin Showa, Goshiki

Et un, deux, trois, les koï sont sélectionnés en quelques minutes, rapidement la boite est bouclée.

Ensuite dans les Sansaï (koï de 3 ans) où nagent une vingtaine de superbe Goshiki de +/- 50 cm, le choix est difficile j’achète ces 2 koï qui ont de solides atouts. Nous arrivons à négocier sur ces koï une petite ristourne car au total le groupe en a acheté 17, et oui 17.

Alors, ils ne sont pas beaux ?

Il pleut pas mal aujourd’hui mais dans le stockage extérieur nous avons remarqués quelques Tancho Goshiki, Ginrin Showa, Goshiki et surtout un Tancho dans un petit budget pour une de nos commandes. Nous pêchons et au bout d’un moment nous nous regardons avec mes confrères car une fois notre sélection faite il reste encore une petite dizaine de koï.
« Michel s’il vous plaît, quel est le prix si on achète tout le bassin ? » je lui demande. L’affaire est faite, on prend tout.

Voici ma boite :

D’un autre angle

Voilà pour aujourd’hui. La pluie tombe toujours et la nuit est arrivée. Nous rentrons.

Nous sommes satisfait de cette journée car nous avons trouvé beaucoup de Koï de qualité, de taille raisonnable mais à des prix intéressants.

A demain pour nos rendez-vous avec Nishi et retour chez Yagenji pour une sélection des nisaï fraîchement pêchés.

Bonne soirée

Julien